Découvrez notre rubrique Charade dans le rétro

En collaboration avec l’association Agissons pour Charade, replongez dans l’histoire du circuit de Charade !

#9 |De l’électricité dans l’air… du temps|

En 2021, Charade accueillait pour la première fois une manche de la toute jeune coupe du monde de E-Bike des VTT électriques. Une manière pour le groupe GCK, nouvel exploitant du circuit, de montrer deux des facettes majeures de l’exploitation nouvelle qu’il envisage pour ce site: développer les énergies plus respectueuses de l’environnement pour la mobilité de demain (électricité, hydrogène) et occuper les magnifiques espaces verts de cette propriété de 82 hectares. En résumé, du mollet et des électrons pour une compétition sportive qui se pratique aussi bien sur le bitume que dans les sous-bois. La deuxième édition de ces E-Bike Series se déroulera le samedi 23 juillet 2022.

#8 |Mini-monstres pour circuit de géants|

Le Grand Prix Camions s’est depuis longtemps installé comme le point d’orgue de la saison sportive sur le circuit de Charade. Le championnat de France de la spécialité qui s’est tenu le week-end dernier au circuit de Charade séduit un public très large : des routiers passionnés jusqu’aux adeptes de ces monstres de 1.100 cv, toutes les générations se retrouvent lors de ces exhibitions à l’Américaine. En 2021, un intermède original a permis à des modèles réduits radiocommandés de prendre la piste entre le virage Rosier et la courbe de Thèdes. Leurs pilotes de tous âges étaient très fiers d’accompagner sur le circuit leurs « jouets », poste de télécommande en mains, entre deux séances de course de leurs aînés devant un public de connaisseurs.

#7 |Instant de réflexion pour le héros des 24 Heures du Mans|

Avril 1999: ouvreur de prestige du Tour Auto à l’occasion du centième anniversaire du Tour de France automobile, cette merveilleuse épreuve devenue une grande classique historique, Henri Pescarolo se voit confier une Matra MS 650. Le son inimitable du moteur V12 fait sensation à chaque passage. Ce fut également l’occasion pour ce grand pilote français, amoureux des 24 Heures du Mans, de découvrir le nouveau circuit de Charade inauguré dix ans plus tôt. En effet, il n’était pas venu sur cette piste depuis juillet 1972 où, sur une March 721/3, il avait participé au 4e et dernier Grand Prix de France de Formule 1 réalisé sur l’ancien long tracé de 8,055 km. Un souvenir triste pour ce champion, puisqu’il n’avait pu participé à la course, s’étant accidenté aux essais.

Circuit de Charade - Chronique Charade dans le rétro

#6 | Woodstock auvergnat dans le livre des records |

Dimanche 21 avril 1974, le circuit de montagne d’Auvergne et ses 8,055 km accueillent leur dixième et dernier Grand Prix de France moto comptant pour le Championnat du monde dont il ouvre la saison cette année-là. Duel au sommet, celui opposant l’Italien Giacomo Agostini (Yamaha) et l’Anglais Phil Read (MV Agusta) est très attendu du public. D’autant que les spectateurs sont venus bien plus nombreux que prévu: de 100.000 à près de 130.000, ce qui fait qualifier Charade de “Woodstock auvergnat” par certains médias. 1974 est la revanche de 1972 sur les 51 virages. Aux essais, les deux idoles sont proches. En course, Ago l’emporte en 350cc. Il précède Teuvo Lansivuori (Fin/Yamaha) et les Français Christian Bourgeois et Patrick Pons tous deux sur Yamaha. Read casse. En 500cc, ce dernier inverse les rôles et monte sur la plus haute marche du podium devant Barry Sheene (GB/Suzuki) et Gianfranco Bonera (It/MV). Ago bat le record moto définitif du circuit, battant le précédant détenu par l’Anglais Mike Hailwood en 1967, avant de casser à son tour. Perchés dans les arbres ou assis sur les glissières et bottes de paille en bord de piste, les innombrables spectateurs ont savouré le spectacle de très (trop!) près. Fantastique ! Mais Charade moto a vécu ses meilleurs et derniers instants de course.

Charade dans le rétro 6

#5 |Pink Floyd en symphonie V12 pour la 100e |

En cette fraîche matinée de mi-avril 1999, les concurrents du 100e anniversaire du Tour Auto font étape à Charade. Les passionnés se rapprochent des voitures arrivant dans le paddock. Un pilote sort délicatement de sa prestigieuse Ferrari 250 GTO #38 sans créer d’attroupement. Pourtant cet Anglais est très connu des amateurs de rock progressif. Il s’agit de Nick Mason, le batteur des célèbres Pink Floyd et collectionneur de Ferrari. Il fait partie des plus de 200 concurrents inscrits à cette édition de l’épreuve. Certains spectateurs avertis ont même essayé de comparer le rugissement du moteur V12 à celui produit par ce musicien, sur scène, derrière sa batterie.

#4 | Le roi d’Ecosse sacré dans l’indifférence… |

Curieuse destinée. En cet après-midi du dimanche 6 juillet 1969, rien ne semble résister au talent du pilote écossais Jackie Stewart sur sa Matra Ford MS80. En tête du Grand Prix de France de Formule 1, il s’achemine vers une large victoire avec près d’une minute d’avance sur Jean-Pierre Beltoise au volant de la même voiture. Mais le public n’en avait que pour « son » champion national. Déjà, quatre ans plus tôt, Stewart terminait second dans l’ombre de son compatriote Jim Clark, lui aussi vénéré par le public. Comble de l’histoire, en 1972, lors du 4e et dernier GP couru sur cette piste, malgré une seconde victoire de l’Ecossais ici, les plus de 50.000 spectateurs de Charade ont ovationné le Néo-Zélandais Chris Amon ! Au volant de sa Matra MS 120D, ce dernier (3e) aurait dû gagner s’il n’avait pas été victime d’une des nombreuses crevaisons enregistrées ce jour-là. Une fois de plus, malgré les résultats, l’empathie du public n’était pas tournée vers « le roi d’Ecosse ».
Charade dans le rétro 4

#3 | Sortie de piste groupée: aucune victime |

En cette froide matinée de décembre 1990, les moutons “responsables” des espaces verts du circuit s’empressent de rentrer à la bergerie. Pour y parvenir groupés, ils n’ont pas hésité à emprunter la piste à contresens des courses et la quitter à hauteur du col de la nouvelle portion du circuit inaugurée quinze mois plus tôt. Aujourd’hui encore, le circuit de Charade pratique l’écopaturage pour l’entretien des espaces verts. Ces charmants ovins, tout du moins leurs descendants, ont la permission de brouter l’herbe grâce à un accord entre leur propriétaire et l’équipe du circuit 🙂

#2 | Le toboggan auvergnat fait toujours la Une |

Sorti début 2022, un livre sur les “Circuits de nos régions” met le circuit de Charade en couverture. Le cliché présente le départ type Le Mans des “300 km d’Auvergne” comptant pour le Championnat du monde des marques 1962. Le dimanche 15 juillet, #Ferrari, #Lotus et #AstonMartin se partageaient les premières places.
En décembre 2016, le mensuel Sport Auto proposait un hors-série “La Formule 1 des années 70” dans lequel le circuit de Charade faisait aussi la Une mais malheureusement légendé à l’intérieur “Départ du Grand Prix de Belgique 1970”, une coquille que les passionnés auront relevée.

#1 | 11 novembre sur un air de Samba |

Du monde et de l’enthousiasme en bord de piste lors du Trophée Samba à l’occasion des finales des Journées Peugeot Talbot Sport, les 10 et 11 novembre 1984.
(Photo Automobile Club/Agissons pour Charade)